LE VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL À SÉGOU : ENGRAIS & AUTRES SUBVENTIONS

02 déc 2021 - 10:10

LE VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL À SÉGOU : ENGRAIS & AUTRES SUBVENTIONS
Dans un établissement hôtelier de haut standing pour la région de Ségou, le Vérificateur A.K du BVG (Bureau du Vérificateur Général) est dubitatif.

Le ballet incessant de ses collègues qui reçoit des fonctionnaires du développement rural de Ségou, venus certains pour se justifier, lui fait pousser un soupir quand un d'entre eux lui annonce que :  " ....il dit que la Zone de Molodo ne relève pas de lui." Il a compris certainement le manège !

C'est ainsi donc depuis plus d'une semaine que le Vérificateur Général a pris ses quartiers à Ségou pour traquer le vaste détournement qui s'est opéré dans la subvention des engrais et autres intrants agricoles à destination de la Région de Ségou. 

Les chiffres parlent de 30 milliards dont au moins les 2/3 ont connu d'autres destinations, à travers des méthodes dignes de filous. Des coûts budgétaires, on ne peut plus, jugés de plus en plus élevés ! 

Des coûts budgetaires de la subvention d'engrais représentant une part importante des dépenses du Secteur Agricole (18 % du Budget du Ministère de l’Agriculture, 3 % du Budget de l'Etat Malien, le double de tout le Ministère de la Jeunesse et des Sports) alors que les impacts sur la production et la productivité restent 
mitigés, même avec le maquillage des chiffres !

Ainsi, la traçabilité et la transparence notifiées récemment au BVG par le Président de la Transition, Colonel Assimi Goita sont au cœur de cette vérification à Ségou.

Des cadres des zones rurales et leurs chefs au niveau du département de l’Agriculture, avec la complicité active de fournisseurs véreux, ont provoqué cette opération, dès lors que l’indignation du Conseil Supérieur de l’Agriculture présidé par Assimi Goita s'est manifestée, les partenaires internationaux allergiques déjà aux subventions étatiques sous cette forme ! 

2021 est d'ailleurs la plus mauvaise campagne agricole du Mali, en amont à cause d’une gestion peu orthodoxe des techniques culturales (non respect du calendrier agricole, ouvrages défectueux, réhabilitation de façade, dégrèvements anormaux...) et en aval l'insécurité manifeste qui a porté sur les maigres récoltes en ce moment.

Les Vérificateurs ont l'occasion alors de se plancher sur les nombreuses sociétés écrans de ces Directeurs, PDG, même de petits fonctionnaires du département de l'agriculture qui jouent avec le sort des exploitants agricoles, mais surtout ils ont déjà de la matière avec des exploitants de l'Office du Niger qui révèlent : " On nous a donné des cautions techniques avec la société DPA. Mais c'est Nioumani SA qui nous a fourni l'engrais...". 

Moutta

Réagissez à cet article

Nos coordonnées

Immeuble SOMATRA
Face Hôpital Régional Centre Commercial Segou
BP : 88
TEL : 00 223 32 30 88 / 00 223 76 01 82 82

Suivez-nous sur Facebook